Pages pédagogiques

 

1. Actualités pédagogiques

2.
Programmes

3. Documents : collèges  &  lycées

4. I
mages à lire    

5.
Voyages scolaires


 

 

   1. Actualités pédagogiques

A consulter :

la page langues anciennes sur le site du SCEREN/CNDP
le site Musagora
la page Langues anciennes du Café pédagogique
la page de liens sur ce site
Les dossiers langues anciennes du portail WebLettres

Une visite-enquête dans VINDUNUM (Le Mans antique)
Document réalisé par Tiphanie Rousseau, professeur de LC au collège Val d'Huisne au Mans.
  Document à télécharger

 

Visite de la collection permanente gallo-romaine du Carré Plantagenêt (Le Mans) : document réalisé par Gaëlle Touchet (professeur à Mamers) et Claire Laimé-Couturier (présidente de l'APLG)
  Document à télécharger

 

 Ulisse Aldrovandi : à la découverte d'un traité d'ornithologie de la renaissance, avec une classe de latinistes de quatrième.

Prolongeant son travail avec le Muséum d'Histoire naturelle de Nantes, Dominique Blondeau-Stéphan propose un travail autour du livre d'Ulisse Aldrovandi, L'Ornithologie, premier volume de son Histoire naturelle (édition de 1599).

A télécharger :

document de présentation du travail
montage Powerpoint (attention document lourd : 7,2 Mo)
Documents pédagogiques : document 1 700 Ko ; document 2 1 Mo

 

Nantes, Muséum d'histoire naturelle :
le carnet de visite sur les Oiseaux, mis en ligne à l'occasion des Journées de l'Antiquité 2009, est maintenant complété par un carnet de visite sur les Mammifères.

Pour découvrir ces documents, ouvrir la page Découvertes des collections dans les pages Action éducative du site du muséum.
Et choisir sur cette page : Histoires d'animaux de l'antiquité au moyen-âge.

Accès direct : http://www.museum.nantes.fr/pages/07-actioneducative/dossieranimations/antiquite_2009/antiquite.htm

Ces documents ont été réalisés par :
- Dominique Stéphan-Blondeau, professeur de lettres classiques, missionnée auprès du Muséum pour le projet "Histoire d'animaux"
- Sébastien Deniaud, professeur de SVT, chargé de mission auprès du Muséum
- Sylvie Le Berre, responsable des publics au Muséum


Pour accéder directement aux différents documents :

Muséum Oiseaux et mammifères : un autre regard sur les collections
(niveaux ciblés : classe de collège)

À l'occasion des journées régionales de l'Antiquité 2009, l'Association des Professeurs de Latin et de Grec et le muséum ont invité les collégiens à découvrir les collections d'oiseaux du muséum au travers d'un parcours qui conjugue sciences, mythologie et étymologie…

Deux parcours (oiseaux et mammifères) sont maintenant à la disposition des enseignants selon le "mode d'emploi" proposé.

  Fichiers à télécharger :

Dossier mode d'emploi (enseignants)

   
Présentation PowerPoint des Oiseaux

Parcours Oiseaux (élèves)

Parcours corrigé Oiseaux (enseignants)

Parcours Mammifères (élèves)

Parcours corrigé Mammifères (enseignants)

 

  Effectifs de latin et de Grec

LES EFFECTIFS LANGUES ANCIENNES ANNEE SCOLAIRE 2008 - 2009  (source DGESCO)

En France, 548 616 élèves étudient le latin et/ou le grec. 

tableau complet, par académie (pdf)

Mêmes données à télécharger sous la forme d'un document Excel

 

Des chiffres intéressants sur les effectifs de latin et de grec, de la rentrée 2000 à la rentrée 2008 (source DGESCO)

document complet (pdf)

Trois constats :

effritement des effectifs de latin en collègue (- 10 % en 9 ans),
maintien et même légère consolidation des effectifs de latin en lycée.
sensible progression des effectifs de grec en collège et en lycée.

Année

Collège Latin

Collège Grec

Lycée Latin

Lycée Grec

2000-2001    

482743    

14670    

68285    

12245    

2004-2005

472160

18964

62692

14956

2008-2009

442428

18562

70419

17202

 
 
  

    http://diaporamas.de.latin.free.fr/

Une collègue, Eve Payen, a mis en ligne des petits diaporamas de latin pour lire et rapidement le texte d'étude en classe de cinquième. Les textes sont ceux du manuel de chez Nathan : les élèves disposent du vocabulaire et ont lu la traduction du texte. la classe reconstruit collectivement la signification du texte en s'appuyant sur les indices morphologiques et sur la liste de vocabulaire.

Le professeur lance les questions, les réponses sont examinées en commun, puis on affiche la diapositive qui confirme la bonne réponse. Chaque forme latine repérée est toujours traduite : il ne s'agit pas de rester au niveau d'une analyse morphologique opaque mais de permettre la compréhension et la mémorisation.

 

mai 2008 : Résultats du concours langues anciennes organisé en Sarthe et Mayenne

 Exposition 2008, musée Dobrée, Nantes : Vases antiques, regards de collégiens

Deux séquences pédagogiques proposées par Catherine Nabat, sur le site de l'Académie de Nantes :

Amphitryon de Plaute (Propositions d'étude de cette oeuvre dans un stage langues anciennes consacré à l'utilisation des textes authentiques en classe - stage animé par Catherine Nabat et Catherine Gentric

Rire à Rome : parole du pouvoir et pouvoir de la parole  - Lycée tous niveaux, 2nde, 1ère
Fables de Phèdre :  travail sur les formes brèves et le registre comique ou satirique

 

Parcours antique au collège Le Grand Beauregard (la Chapelle sur Erdre, 44) : présentation d'une belle aventure pédagogique.


Deux ateliers thématiques proposé pour les scolaires par la Bibliothèque municipale de Nantes.

Ludi Circenses

Du Chaos à l'expression
Cet atelier invite à mettre en rapport des images et des expressions consacrées venues de la mythologie. Les images sont extraites du livre Les Tableaux des vertus et des vices, dessignez sur les plus illustres fables de l'antiquité par les soins du sieur Favereau (1655). Les expressions (être malheureux comme les pierres, un travail de titan, la boîte de Pandore) sont de celles qui sont couramment employées.
Télécharger quelques pages du document professeur (document Word, 2 Mo)

 

Concours langues anciennes organisé en Sarthe et en Mayenne, pour les collégiens

 

un document pédagogique sur la muraille du Mans (fichier Word)

conçu et expérimenté par Nelly Hervouet, professeur de lettres classiques au collège La Foresterie, Bonnétable, en Sarthe.

Des élèves concentrés sur leur travail, devant la muraille romaine du Mans
(photo Nelly Hervouet)
 


un montage de présentation de l'option latin, à destination des sixièmes (montage, format pdf)
réalisation de Catherine Commiot, professeur de lettres classiques au collège Le Haut-Gesvres, Treillières, 44.

 

L'université de Nanterre ouvre un nouveau parcours de licence "Humanités classiques".

Présentation complète (document pdf)
-"Humanités Classiques" est l'un des deux parcours de la Licence Humanités, une formation pluridisciplinaire en Lettres et Sciences Humaines unique en France. Ce parcours a pour ambition de donner une nouvelle impulsion aux études anciennes, en conciliant deux objectifs.

Cette formation entend former de véritables spécialistes de l'Antiquité en associant toutes les disciplines qui participent à son étude (Philologie, Littérature, Philosophie, Histoire et Histoire de l'Art). Le traditionnel cursus de Lettres Classiques se trouve ainsi renforcé par l'étude de disciplines complémentaires. Le parcours a été conçu pour accueillir tous les lycéens qui le souhaitent, y compris ceux qui débutent dans les deux langues anciennes.

Cette formation vise aussi à replacer les langues anciennes au cœur d'une véritable culture humaniste, tournée vers l'Europe et la compréhension du monde contemporain. L'étude des prolongements de l'Antiquité donne un sens profond à l'apprentissage des langues anciennes, en soulignant leur rôle dans la formation de l'identité et de la culture européennes. L'étudiant abordera ainsi toutes les périodes historiques jusqu'aux XXe et XXIe siècles sous les angles historique, littéraire et philosophique, pour mieux comprendre les enjeux du monde actuel et apporter des réponses adéquates aux défis qu'il pose. La pratique soutenue d'une langue vivante (4h hebdomadaires, soit le double de ce qui est exigé dans les autres licences de Lettres) est destinée à ouvrir l'étudiant sur d'autres cultures et à faciliter sa mobilité en Europe et dans le monde. "

 

Les nouveaux programmes latin-grec pour le lycée sont publiés au BO.

          http://www.education.gouv.fr/bo/2007/32/MENE0762030A.htm

   Ils entrent en vigueur à compter de la rentrée de l'année scolaire 2008-2009 pour les classes de seconde et première et à compter de la rentrée de l'année scolaire 2009-2010 pour la classe terminale.

 

  Harry Potter latiniste

Un travail proposé par Catherine Commiot,
professeur de lettres classiques au collège Le Haut Gesvres, à Treillières (44)
avec un diaparoma à découvir en ligne

 

  Deux ateliers thématiques proposés pour les scolaires par la Bibliothèque municipale de Nantes.

Du Chaos à l'expression

Un nouvel atelier thématique proposé par le Service des Actions Educatives (SAE) de la Bibliothèque municipale de Nantes (nouveau site Internet).
Cet atelier invite à mettre en rapport des images et des expressions consacrées venues de la mythologie. Les images sont extraites du livre Les Tableaux des vertus et des vices, dessignez sur les plus illustres fables de l'antiquité par les soins du sieur Favereau (1655). Les expressions (être malheureux comme les pierres, un travail de titan, la boîte de Pandore) sont de celles qui sont couramment employées.
Télécharger quelques pages du document professeur (document Word, 2 Mo)

Toujours proposé l'atelier thématique Ludi circenses

 

 

Marie-France Kalantzis, 300 fiches pratiques pour le bilinguisme latin-grec, une publication du CRDP de Franche-Comté

sous la forme d'un classeur, comprenant ces fiches d'un format A4 :

Première partie : les séquences ( 1. Vie quotidienne, 2. Histoire naturelle et récits merveilleux sur les animaux, 3. Mythe et histoire, 4. La vie de la Cité, 5. Bassin méditerranéen, 6. La Vie politique, 7. Les genres littéraires)
Deuxième partie : Mémento grammatical et lexical.
Troisième partie : Des outils pour les élèves (fiches étymologiques, tableaux de synthèse, fiches mnémotechniques)

Une somme qui est le résultat de quinze années d'expérience sur ce "bilinguisme latin-grec"


45 euros.
Fiche sur le site du CRDP de France Comté

 

Guide pédagogique pour l'enseignement des langues anciennes

À l'issue des journées des langues anciennes organisées par la direction de l'Enseignement scolaire les 7 et 8 décembre 2004, un guide pédagogique a été élaboré par l'Inspection générale de l'Éducation nationale. Ce document d'aide et de réflexion pour les professeurs offre des perspectives et des conseils qui s'inscrivent dans les programmes existants. Il met notamment l'accent sur les apprentissages au collège et sur l'articulation collège - lycée.

Un riche document, élaboré sous la responsabilité de Pascal Charvet et Patrice Soler, IGEN.

Télécharger le Guide pédagogique (489,84 ko) PDF 26 pages
sur la page
Eduscol Langues Anciennes

 

Baccalauréat Rappel
Session 2006 : coefficient 3 pour l'épreuve facultative de grec ou de latin
(si elle est choisie par le candidat comme première épreuve facultative)

 dans le BO de rentrée 2005   

• L'attention à porter aux langues anciennes
Les langues anciennes ont une place importante dans la formation intellectuelle des élèves. Leurs enseignements doivent bénéficier d'une dynamique renouvelée. La note n° 2004-0329 du 16 décembre 2004, adressée aux recteurs, rappelle l'attention particulière à porter à leur implantation en collège et en lycée d'enseignement général et technologique ainsi que les mesures destinées à favoriser le choix de ces langues. L'augmentation du coefficient de l'épreuve facultative de latin ou de grec au baccalauréat, décidée par arrêté du 9 décembre 2004, entre en vigueur à la session 2006.

 

 


   De Lucrèce à Darwin : le texte de la conférence présentée de Joël Barreau au muséum d'histoire naturelle de Nantes le 4 avril 2006 (à l'occasion des Journées de l 'Antiquité 2006) est disponible sur le site du Muséum

Octobre 2005 : Résultat du Concours national : Langue et culture de l'Antiquité gréco-latine

Edition 2004-2005 :  Mythes et réalités : figures du conquérant et du héros   http://eduscol.education.fr/D0087/langues_anc.htm

 L'APLG est heureuse de saluer en particulier les deux lauréats de la Région :

Le premier des trois grands prix Collège
est attribué aux élèves latinistes de quatrième et de troisième du Collège Le Grand Beauregard, à la Chapelle sur Erdre (à proximité de Nantes) pour le Cédérom Clélie, otage romaine .

Ce cédérom a été réalisé à l'initiative de Dominique Blondeau-Stéphan, professeur de lettres classiques (et membre de l'APLG), avec l'aide de Florence Desavis, documentaliste, de Pierrick Fleury, professeur de technologie et d'Héloïse Gatteau, professeur d'arts plastiques.

   le cédérom est maitnenant publié sur le site du Rectorat
article de Ouest-France présentant en juin dernier tout ce travail.

Le second des trois grands prix Lycée
revient à des hellénistes de première du lycée Robert Schuman -Europe, à Cholet, pour leur Cédérom Léonidas.
Ce travail a été conduit à l'initiative de Françoise Chèze, professeur de lettres classiques (et membre de l'APLG)
bientôt téléchargeable sur le site langues anciennes de l'académie

Parmi les travaux primés :

Julien et Hypatie, lycée Gustave Monod, Enghien, professeur : Jacques Julien

Achille, collège Trémonteix, Clermont-Ferrand, professeur : Mireille de Biasi

Hannibal, collège Sainte-Trinité, Marseille, professeur : Madame Mathieu

Enée renaît  lycée Bichat à Lunéville, professeur : Bernadette Champagne

 

  Rapport de l'Inspection générale sur les langues vivantes et anciennes

 

Sénèque au programme 2006 des CPGE scientifiques

Au programme de français-philosophie dans les CPGE scientifiques pour l'année prochaine, ce thème : La recherche du bonheur,
avec trois auteurs
-Sénèque, La Vie heureuse, suivie de La Brièveté de la vie, traduit du latin par François Rosso, éditions Arléa, 1995.  
-Anton Tchékhov, Oncle Vania, traduit du russe par André Markowicz et Françoise Morvan, éditions Acte Sud, collection "Babel", 199
-J.M.G. Le Clézio, Le Chercheur d'or, éditions Gallimard, 1985, "Folio" n° 2000

 

Le Latin et le Grec dans les Universités de Nantes et d'Angers

 


 

 

 

mars-avril 2008


"Pacours antique" pour deux classes de sixième

du collège Le Grand Beauregard (La Chapelle sur Erdre, 44)

Exposition : Vases antiques, regards de collégiens


 
Ce parcours antique remarquable a conduit à une exposition exceptionnelle dans son esprit et dans sa réalisation : Vases antiques, regards de collégiens.
Exposition réalisée par les collégiens, pour les collégiens, avec le concours déterminant du musée Dobrée. Cette exposition a été inaugurée le samedi 29 mars, au musée départemental Dobrée, à Nantes en présence de Jacques Santrot, directeur du musée, de l'Inspecteur d'Académie, de la représentante du Conseil Général… et des élèves des deux classes de 6ème engagées dans cette belle aventure !
Les élèves étaient accompagnés par leurs parents, et étaient évidemment très fiers de les conduire à la découverte de leur travail.
Un film retraçait de façon très éclairante l'ensemble du parcours pédagogique qui avait conduit à cette exposition.
Il était réjouissant de voir ensuite les enfants expliquer à leurs parents comment il fallait regarder tel ou tel vase grec :. Ici une scène mythologique, ici un vase dont la restauration était en elle-même un sujet d'intérêt très particulier, ici un panneau sur les formes et usages des vases, ici une précision sur un cartel…La passion et la fierté se lisaient sur les visages ! 
 

Présentation de tout ce parcours antique par Dominique Blondeau-Stéphan, qui est à l'initiative de ce « Parcours antique » - et qui est membre du bureau de l'APLG (document Word, 50 Mo)

Ci -dessous, Ouest-France, 31 mars 2008
 

 

 

1. Actualités pédagogiques / 2. Programmes    / 3. Documents : collèges & lycées
4. I
mages à lire    / 5. Voyages scolaires

  Actualité

 


 

 


2008 : Résultats
du concours langues anciennes
organisé en Sarthe et Mayenne


 

Entre le lundi 17 mars et le samedi 29 mars 2008, une trentaine de classes de latinistes et d'hellénistes (plus de 400 élèves !) de troisième et de seconde, collégiens et lycéens de Sarthe et de Mayenne, ont planché, entre une et deux heures, seuls et avec des documents en tout genre &endash; sur un questionnaire composé de 42 questions.

 

Les classes gagnantes (sur 30 classes participantes) sont les suivantes :

 
-6 premiers ex aequo ; 38 points sur 42 :

Les troisièmes latinistes du Collège de La Madeleine au Mans(72)

Les troisièmes latinistes du Collège J.-L. Bernard à Bais (53)

Les troisièmes latinistes du Collège Petit Versailles à La Flèche(72)

Les troisièmes latinistes du Collège Mauboussin à Mamers(72)

Les secondes hellénistes du lycée Robert Garnier à la Ferté (72)

Les troisièmes latinistes du Collège Jean Moulin à Marolles-les-braults (72)


Une "journée de récompense" est organisée le mercredi 28 mai 2008 au Mans :

- visite du musée de Tessé par les deux
- pique-
- visite de la muraille et des thermes par M. Joseph Guilleux

 

Le questionnaire, élaboré par un groupe de professeurs volontaires (H. Auffret, C. Chevallier, C. Couturier, N. Hervouet, A. Koulikoff, A.-C. Poteloin, M. Sans, C. Savariau et C. Suden), portait sur la mythologie ; thème fédéré autour des sept œuvres à sujet mythologique exposées au Musée de Tessé du Mans :

Jacopo Vignali (1592-1664), Orphée et Eurydice.

Entourage de Simon Vouet (XVIIe siècle), La chasse de Diane.

Isaac Moillon (1614-1673), Eole donnant les vents à Ulysse.

Bon de Boulogne (L'aîné) (1649-1717), Jupiter et Sémélé.

Antoine Coypel (d'après) (1661-1722), Bacchus consolant Ariane du départ de Thésée.

Milieu XVIIe, Enée et les siens fuyant Troie, Tapisserie.

Hendrich de Clerck (1571-1629) et Denis van Asloot (1570-1628), La Mort d'Adonis.

 

télécharger les questionnaires (fichier pdf 40 ko)
 
 
1. Actualités pédagogiques / 2. Programmes    / 3. Documents : collèges & lycées
4. I
mages à lire    / 5. Voyages scolaires

  Actualité
 

 

  

Pilotage et cohérence de la carte des langues

Geneviève GAILLARD, Gérard SAURAT, Pascal CHARVET, Lucienne DUTRIEZ,
Yves BOTTIN, Jean-Paul PITTOORS

 

Inspection générale de l'éducation nationale
Inspection générale de l'administration de l'éducation nationale
et de la recherche

(extraits)

rapport publié sur le site de la Documentation française



Le Café pédagogique présente en ces termes ce rapport :


L'Inspection générale demande une redéfinition de la politique des langues vivantes et anciennes

" Dans la situation actuelle, la mission des inspections générales a constaté que les incertitudes du pilotage national se traduisent par la diffusion d'instructions peu explicites, l'absence de fixation d'objectifs chiffrés, de moyens spécifiques pour y parvenir et de cadrage des pratiques académiques". Dans son rapport (rédigé par Geneviève Gaillard, Gérard Saurat, Pascal Charvet, Lucienne Dutriez, Yves Bottin, et Jean-Paul Pittoors) l'Inspection générale ne mâche pas ses mots et présente une politique des langues avec des exigences contradictoires, aggravées par la loi Fillon, et un pilotage insuffisant. Ainsi "dans le 1er degré, la mission considère qu'il faut sortir des contradictions qui demeurent après le vote de la loi en particulier pour ce qui concerne les règles d'affectation des personnels des écoles et le devoir d'enseignement des langues vivantes qui concerne désormais chaque professeur". Dans le second degré, les mesures fixées par la loi Fillon paraissent irréelles : "alors que l'enseignement des langues fonctionne comme un « marché », fixer des quotités d'accroissement pour telle ou telle langue implique que l'on se donne les moyens d'attirer des candidats supplémentaires pour ces apprentissages sans pour autant les y contraindre par des mesures autoritaires. Il paraîtrait en effet très difficile dans la société française telle qu'elle existe d'imposer à certains élèves le choix de telle ou telle langue au seul prétexte qu'il faut augmenter les effectifs. Il faudra donc résoudre la contradiction de ces augmentations affichées avec celle du choix individuel".

Les inspecteurs font une trentaine de propositions à commencer par une redéfinition claire et cohérente de la politique des langues. Ils insistent sur la nécessité d'un pilotage des académies : " donner à chaque académie des indicateurs chiffrés sur cinq ans pour atteindre les objectifs de + 20% de germanistes et de + 10% d'élèves apprenant une langue ancienne au lycée afin d'éviter l'aléatoire ou la surenchère locale et inscrire ces objectifs dans une logique de mise en cohérence de la carte des langues et des parcours". La liaison école / collège, jusque là fort peu traitée, doit s'améliorer ce qui passe par des formations communes aux enseignants des deux degrés. Ils demandent le réexamen du maintien des 6èmes bilangues compte tenu de l'apprentissage de la LV2 en 5ème..

Les inspecteurs souhaitent une redistribution des langues rares, y compris les langues anciennes. Ils préconisent la constitution de pôles permettant une continuité effective des apprentissages. S'agissant des langues régionales" il leur paraît souhaitable de les passer… à la région : " Etudier, dans le cadre d'une convention avec l'Etat établissant les responsabilités respectives, les possibilités de confier aux collectivités territoriales la responsabilité du développement de l'enseignement des langues régionales".

 

Extrait du rapport (p46-47) :
 

 La situation particulière des langues anciennes

Tandis que le latin reste pour le collège partiellement tributaire d'une image, qui tend d'ailleurs à s'estomper, de « langue-souche », perçue comme formatrice pour la grammaire française, le grec représente une véritable option linguistique et culturelle. Il n'en demeure pas moins que ces deux langues connaissent une déperdition très importante d'élèves au cours de la scolarité.

a) Le latin

Les élèves peuvent commencer l'initiation du latin en classe de 5ème puis, en 4ème, débuter son apprentissage jusqu'en terminale.

En 5 ans (1997-2003) l'effectif total d'élèves apprenant le latin est passé de 486 330 à 393050, soit une diminution globale de 19 %. Cette évolution négative se constate au collège (- 17 %) mais plus encore au lycée (- 36 %).

En outre, la caractéristique principale de cet enseignement est l'immense « évaporation » d'élèves entre la 4ème et la terminale. L'étude de la cohorte 1997 (classe de 4ème) / 2003 (classe de terminale) montre que la déperdition représente 92 % des effectifs. Cette évolution recouvre deux phénomènes : une chute brutale à l'entrée en 2nde et une forte érosion jusqu'en terminale. L'ampleur de ces abandons en cours de formation mérite réflexion.

b) Le grec ancien

Les élèves peuvent commencer l'apprentissage du grec en 3ème et le poursuivre au lycée. En cinq ans l'effectif total des élèves apprenant cette langue est passé de 20 880 à 24 949 soit une augmentation de 19 %. Cette évolution traduit cependant une forte augmentation au collège (+ 52 %), une très légère augmentation en 2nde (+ 4 %) mais un recul en 1ère et en terminale. Cette progression montre que le grec aurait désormais surmonté l'épreuve de sa disparition en classe de 4ème en 1997.

 

Malgré l'augmentation des effectifs, la tendance à l'abandon en cours de scolarité demeure constante. Une étude sur les cohortes 1997 et 2000 fait ressortir qu'à l'entrée en classe de 2nde le recul est de l'ordre de 64 % ; sur l'ensemble de la scolarité (entre la 3ème et la terminale) il passe en cinq ans de 77 % à 81 %.

Ce constat pose donc la question de l'acquis culturel et linguistique pour les élèves qui ne poursuivent pas cet enseignement au lycée, c'est à dire pour les deux tiers d'entre eux. En outre, à la différence du latin, presque la moitié (44,1 %) des groupes de grec de 2nde, accueillent moins de dix élèves.

Cette situation doit inciter à organiser ces enseignements dans une logique de « pôles » assurant la continuité des apprentissages entre le collège et le lycée et rassemblant des effectifs suffisants.

Plusieurs éléments ont été avancés pour expliquer ces évolutions des langues anciennes et notamment : la sélectivité unilatérale de certains professeurs de lycées, la connaissance insuffisante par les conseillers d'orientation du rôle de ces disciplines, une approche utilitariste des options dans la perspective du baccalauréat.

La nouvelle loi sur l'école a fixé un objectif d'accroissement de 10 % des élèves apprenant ces disciplines. Aussi, afin de rétablir une cohérence inter-cycle qui fait encore parfois défaut et de lutter contre l'évaporation des élèves au passage de la troisième à la seconde, il paraîtrait nécessaire :

- d'articuler ensemble des mesures techniques (en particulier la création de pôles linguistiques dans le cadre de la carte des langues) et des mesures proprement pédagogiques relevant de l'action des IA-IPR dans les académies ;

- d'amorcer une dynamique en travaillant à renouveler la formation didactique des enseignants ;

-de rendre plus attractifs le latin et le grec en recentrant leur apprentissage sur les réalités culturelles et les problématiques inaugurées à ce moment de notre histoire. La construction d'une identité européenne peut et doit aujourd'hui reposer sur le socle gréco-latin qui est celui de la grande majorité des peuples de ce continent. Les études classiques, loin de chercher à se perpétuer comme un système linguistique clos sur lui-même, y trouveront l'occasion d'un triple ressourcement : par une approche historique, anthropologique et par la démarche interculturelle qu'implique la traduction.

Apprendre les langues anciennes au lycée a pour objectif notamment de « favoriser la formation de spécialistes des disciplines littéraires et de sciences humaines » (B.O. n° 6 du 31 août 2000). Il paraît donc légitime de sanctionner de façon équitable l'épreuve écrite de spécialité et l'épreuve orale facultative. Aussi l'augmentation du coefficient de l'épreuve de langue ancienne au Baccalauréat contribuera-t-elle à renforcer la spécificité de la filière L et à en faire une filière d'excellence et d'expertise (on définit ainsi pour les langues anciennes une situation analogue à celle de la langue vivante de complément en L, ou encore à celle de l'option maths dans la filière S).

On reconnaîtra ainsi l'importance et la spécificité de la traduction qui met en œuvre des exercices intellectuels dont un élève a besoin pour sa formation générale et que la pratique d'une langue ancienne lui offre en quasi-exclusivité. L'activité de traduction ne concerne plus en effet aujourd'hui dans notre enseignement que très peu d'élèves (essentiellement en Langues anciennes). Ce constat intervient à un moment où l'Europe apparaît pour chacun des pays qui la constituent comme l'atelier des rapports d'altérité et des échanges interculturels.

L'apprentissage du latin et du grec, dans des classes conçues aussi comme des ateliers de traduction, favorisera à la fois la constitution d'un socle culturel commun à tous les pays d'Europe et la découverte par les élèves de cette altérité et de l'esprit critique. »

 

1. Actualités pédagogiques / 2. Programmes    / 3. Documents : collèges & lycées
4. I
mages à lire    / 5. Voyages scolaires

  Actualité

 

 

 

   2. Programmes


 

 

   3. Documents pédagogiques

Publication APLG :
    
Tableaux de morphologie et de syntaxe latines
    Base de vocabulaire latin
              
 sous forme de documents Word à télécharger 

contributions pédagogiques proposées sur le site Lettres de l'Académie de Nantes :
   
Ressources Langues anciennes

 

Documents pédagogiques Collèges

 

   Harry Potter latiniste

Un travail proposé par Catherine Commiot,
professeur de lettres classiques au collège Le Haut Gesvres, à Treillières (44)
avec un diaparoma à découvir en ligne

 

 

Rentrée 2006 : le latin se porte bien au collège de Grez-en-Bouère, en Mayenne !

Notre collègue Catherine Chappé nous adresse ces informations :

« Cette année, 78 latinistes au collège ( 35 % de l'effectif total des élèves).
En 3ème, ils sont 18 ( 50  % de l'effectif de 3ème)
En 4ème, ils sont 27 (54 % de l'effectif de 4ème).
En 5ème ils sont 33 ( 51 % de l'effectif).
Pour le groupe de 5ème, j'ai obtenu le dédoublement d'une heure de cours. Pour assurer la deuxième heure, j'utilise la plus grande salle de l'établissement : une salle de mathématiques. Toutes les places sont prises : c'est très impressionnant ! Il me reste maintenant à trouver des idées pour ne décevoir personne. J'ai remarqué que deux élèves qui doublent leur 5ème ont choisi le latin cette année, l'année dernière ils n'étaient pas latinistes ! Cela fait vraiment plaisir, on se dit que le latin est bien vivant et que les attentes sont grandes... Vale ! »

Le collège de Grez-en Bouère est un petit collège rural : nous sommes heureux de voir comment le latin y est efficacement présent, avec ses vertus formatrices, apportant aux élèves une ouverture culturelle très précieuse.

 

 Du collège au lycée : comment favoriser la poursuite du latin ?
Un témoignage encourageant

Itinéraires de découverte

Itinéraires de découverte : télécharger les documents d'accompagnement.

Faire découvrir le grec dans le cours de latin : une idée intéressante.

Dossier Thém@Doc sur le bilinguisme latin-grec : une expérience développée dans l'académie de Besançon.

Théâtre :
L'Assemblée des femmes au collège Jean de Neyman (Saint-Nazaire) (2001)
Odysseus, au collège Jean de Neyman (Saint-Nazaire) (2002)


Le latin au collège : Eléments pour un bilan pédagogique (janvier 2000)

1. Actualités pédagogiques / 2. Programmes    / 3. Documents : collèges & lycées
4. I
mages à lire    / 5. Voyages scolaires

  Actualité

 

 

Documents pédagogiques « Lycées »

  Sujets du bac 2005 en latin et en grec (pdf,sur le site de l'Académie d'Amiens)

Mireille de Biasi annonce :
Sujets et corrections du bac latin et grec 2005 sont disponibles aussi sur la liste de diffusion Musagora-Educnet:
http://ldif.education.gouv.fr/wws/info/musagora-educnet

Entrez dans l'espace Documents après vous être enregistrés avec le login qui vous a été attribué quand vous vous êtes abonnés (ou qui vous sera instantanément attribué avec votre abonnement).
 

Bac 2004 - première édition des nouvelles épreuves en langues anciennes :
Grec
le texte du sujet d'écrit (format PDF) : Platon, Gorgias, 523a-524a
Latin l
e texte du sujet d'écrit format PDF) : Virgile, Enéide II, 512-558

(sur le site du rectorat d'Aix-Marseille)

De même les sujets de Français anticipé (pour les
L ;pour les ES-S),
et de
littérature pour les Terminales.



Programmes en lycée
Seconde :
Histoire et épopée : l'arrivée d'Enée en Italie (Danielle Bouffard, Lycée Victor-Hugo, Caen et Jocelyne Leparmentier, Clg J-B. Charcot Cherbourg)

Les clepsydres : un TPE sciences et culture antique, en classe de 1ère S, au lycée Charles Despiau de Mont-de-Marsan


Rire avec Sénèque ? Les visages du rire dans la philosophie de Sénèque

Dans le cadre des Journées de l'Antiquité organisées dans la Région des Pays de la Loire du 15 au 31 mars 2002, Marie Humeau (doctorante à l'université de Reims) a fait à Angers le mercredi 27 mars, une conférence très appréciée sur ce sujet original. Elle a rédigée pour l'APLG un document qui présente un certain nombre de passages extraits des œuvres morales de Sénèque, et qui montre comment cette question du rire se posait pour Sénèque.


Le Palais de Justice d'Angers
des hommes d'aujourd'hui dans un lieu symbolique marqué par l'Antiquité
Travaux proposés à leurs élèves de l'atelier de Grec et de Latin
par nos collègues Pierre Rouillard et Isabelle Thomas-Pottier
lycée Jean Bodin, Ponts de Cé, 49

Du collège au lycée : comment favoriser la poursuite du latin ? Un témoignage encourageant


Quelques études

Ovide
"Métamorphoses, livre X : le chant des amours déréglés".
Une traduction juxtalinéaire de la fin du chant X vers 681-739

Cicéron, Les Tusculanes  : Quelques remarques sur le livre II.

Au programme des classes préparatoires scientifiques en 2002-2003,
La Paix d'Aristophane.
La version écrite de deux conférences
Yves Touchefeu,
« Rire pour la paix. Le rire d'Aristophane : enjeux anthropologiques et historiques »
(
sur le site des CPGE du Maroc : CPGE Français > Etudes> )
Yves Touchefeu,
« La Paix d'Aristophane : enjeux et formes de la parole comique »
(
sur le site du lycée Chateaubriand de Rennes-la présence de tableaux et d'images rend le chargement un peu long)


Au programme des classes préparatoires scientifiques en 2000-2001,
Yves Touchefeu,
L'héroïsme dans l'Iliade : la profondeur mélancolique d'une lumineuse évidence.

De l'intérêt du latin pour des élèves en difficulté :
des réflexions de notre collègue Claudine Monnerie (APLG, Laval)


1. Actualités pédagogiques / 2. Programmes    / 3. Documents : collèges & lycées
4. I
mages à lire    / 5. Voyages scolaires

  Actualité


 

 

   4. Images à lire

 
1. Actualités pédagogiques / 2. Programmes    / 3. Documents : collèges & lycées
4. I
mages à lire    / 5. Voyages scolaires

  Actualité

 
 

Faire découvrir le grec dans le cadre du cours de latin ?



 Dans plusieurs lieux en France, ont été mises en œuvre des expériences d'enseignement conjoint de grec et de latin. La démarche a été initiée par une collègue de l'académie de Belfort, Marie France Kalantzis, qui a publié un ouvrage "Clés pour un bilinguisme latin grec", édité par le CRDP de Franche-Comté ( et disponible dans le CRDP/CDDP) .

   Nous évoquons ici une autre démarche qui consiste à ouvrir quelques portes vers le Grec dans le cadre même du cours de latin. Cela peut ne prendre que très peu de temps, quelques heures seulement. Et ce peut être une ouverture qui, en elle-même enrichissante, aide à accrocher les élèves au cours de latin en 3ème ou en 4ème. Voici en tout cas un témoignage apporté par l'une de nos collègues, Catherine Chappé, du Collège de Grez-en-Bouère (53)

« Voilà comment le grec a trouvé sa place dans mon cours de latin. J'ai commencé avant Noël un groupement de séquences sur la mythologie. J'ai décidé d'étudier d'abord le mythe de Dédale et Icare. Ils ont fait connaissance avec le mythe en lisant , en grec, un texte d'Apollodore. Très rapidement ils ont su lire et ont eu beaucoup de plaisir à travailler sur les mots grecs. Puis nous avons lu le texte d'Ovide et vu en Icare un adolescent qui veut voler de ses propres ailes en faisant fi des leçons de modération de son père. Les 3èmes ont été étonnés de trouver chez un poète antique un thème si moderne car atemporel.

Mes élèves de 4ème ont goûté au grec avec bonheur. Nous avons appris à déchiffrer les mots puis lu deux textes d'Apollodore. Au conseil de classe, les parents ont dit combien leurs enfants étaient fiers de faire du grec. Et puis, une collègue m'a invitée à venir présenter la fable antique à ses élèves de 6ème. Je leur ai apporté Le Corbeau et le Renard d'Esope et de Phèdre. Ils ont vraiment été séduits par ces deux heures. Certains élèves qui rencontrent beaucoup de difficultés en lecture, ont vraiment participé. Les langues anciennes valorisent les élèves qui les pratiquent. Vive le latin , vive le grec ! »

1. Actualités pédagogiques / 2. Programmes    / 3. Documents : collèges & lycées
4. I
mages à lire    / 5. Voyages scolaires

  Actualité


 

De l'intérêt du latin pour des élèves en difficulté

Des réflexions de notre collègue Claudine Monnerie (APLG, Laval)

  L'analyse de Jeannette BOULAY publiée dans le dernier numéro du bulletin de l'APLG fait bien ressortir la disparité entre le nombre de latinistes en collège et ce qu'il en reste en lycée. Les raisons en sont multiples et je n'y reviens pas ici. Force est de constater que, en lycée, les options de langues anciennes n'attirent qu'un faible pourcentage d'élèves, et, qui plus est, majoritairement issus de milieux socio-professionnels par avance acquis. Tout se passe comme si, à la fin de la 3ème, l'option était considérée comme accessible aux seuls bons élèves qui peuvent se permettre ces deux ou trois heures de cours supplémentaires, et comme inutile, voire préjudiciable à un travail régulier dans les matières obligatoires, aux autres. Dans le même temps, on déplore les difficultés d'un grand nombre d'élèves en français et on cherche toutes sortes d'aide individualisée et autre remédiation. Le latin n'aurait-il pas là sa place ?

Dans la traditions du système éducatif français, le latin, enseigné par des professeurs de lettres classiques, a toujours été présenté comme la clé d'une bonne appropriation de la langue et de la littérature françaises &endash; parfois abusivement, d'ailleurs. La lecture des instructions officielles concernant les finalités de l'enseignement du français au lycée ("maîtrise de la langue", "connaissance de la littérature" et "appropriation d'une culture" - on parle plus loin d'"héritage culturel"), la confrontation des programmes de français et de latin en seconde et en première confirment que le latin conduit vers le français ; on n'enseigne pas le latin pour le latin, mais pour nourrir l'enseignement du français. Si le latin disparaît en tant qu'option, nous aurons quand même besoin de nous y référer dans les cours de français.

Il ne s'agit pas d'améliorer des pourcentages de latinistes ou de maintenir quelques postes. S'il est effectivement en état de survie artificielle, porté seulement par la ténacité et l'investissement individuel d'enseignants convaincus, autant le reconnaître et en tirer les conséquences. Agir pour conserver des options de latin, oui, mais avec quel enjeu ? Avons-nous des arguments pour promouvoir notre discipline ailleurs que dans quelques établissements choisis ? Permettre à tous les élèves qui le souhaitent de continuer les options de langues anciennes, certes, mais nous n'échappons pas ainsi à l'élitisme; ne peut-on concevoir un enseignement du latin qui se donne clairement comme objectif de soutenir les élèves en difficulté?

Des expériences sont faites ponctuellement : quel en est le bilan ? Des recherches sont-elles menées pour évaluer l'apport de ce "détour" par l'Antiquité ? Je crois que ce sont des domaines dans lesquels des associations comme l'APLG ont aussi leur rôle à jouer.

 

1. Actualités pédagogiques / 2. Programmes    / 3. Documents : collèges & lycées
4. I
mages à lire    / 5. Voyages scolaires

  Actualité


 

   5. Voyages scolaires